Destination Bénin : Ouèssè, deuxième réserve mondiale de marbre bleu , terre arrosée par sept rivières

Tournée présidentielle

La Commune de Ouèssè, vaste territoire logé au cœur du Bénin, est une destination dont le sol regorge de la deuième réserve mondiale de marbre bleu ( derrière celle de l' Italie) notamment à Idadjo, son  gisement le plus connu et enseigné dans les programmes scolaires. Fière de ses forêts classées, sacrées, de ses monts, et îlots de forêts galeries,  elle  est située au Nord du département des Collines, à 327 km de Cotonou. Elle s’étend sur une superficie d’environ 3200 km2, soit 2,5% de la superficie nationale. Elle est aujourd’hui dirigée par le Maire Ibidon Firmin Akpo et est subdivisée en neuf (09) arrondissements à savoir : Challa-Ogoi, Djègbè, Gbanlin, IKèmon, Kilibo, Laminou, Odougba, Ouèssè-Centre et Toui. Elle est limitée au Nord par la Commune de Tchaourou, au Sud par les Communes de Savè et de Glazoué, à l’Ouest par celles de Bantè et de Bassila, à l’Est par le Nigeria. La population estimée à plus de 150 000 habitants est composée principalement des Shabè, plus concentrés à l’Est puisque que venus de Ilé Ifê au Nigeria, et les Mahis, plus présents à l’Ouest, étant venus de Savalou et du plateau d’Agonlin. À ces deux groupes socioculturels dominants s’ajoutent d’autres groupes minoritaires issus de divers mouvements migratoires tels que les Adja, Fon, Otamari, Yom, Lokpa, plus à la recherche de terres agricoles, suivis des éleveurs Peulh venus du Niger et du Nigeria. 

La Commune de Ouèssè  a un relief peu accidenté fait de sols ferrugineux tropicaux sur socle cristallin et des sols colluviaux propices à la culture du maïs, du manioc, de l’arachide, du riz, du haricot, du vouandzou, du soja et de l’acajou. La riziculture et le maraîchage y sont  pratiqués,  en raison de la présence de bas-fonds et de sols hydromorphes. La forte pluviométrie annuelle est une condition favorable à la végétation luxuriante et à la présence de  sept cours d’eau à savoir : Ouémé,  Okpara, Gbeffa, Kilibo, Liga, Nonomi et Toumi. 

Sa Majesté Djahlin Djanta alias Faka Foukou est le premier souverain des terres de Ouèssè Wogoudo. Il a régné de 1690 à 1720. Une imposante statue érigée sur un domaine d'un hectare  en sa mémoire par l’association culturelle Mahi Ouindo, peut y être visitée. D’autres sites dont certains restent à valoriser sont aussi disponibles comme les galeries souterraines (Odi) de Yaoui, les collines de Kèmon, et les marres à caïmans de Gbongui. 

La Commune de Ouèssè, à l’instar de 21 autres Communes, bénéficie, de la part du Gouvernement du Président Patrice Talon, de la construction d’un stade omnisports de 3000 places assises sous une tribune couverte, une pelouse avec gazon synthétique, une piste d'athlétisme de 8 couloirs, des aires de jeu de mains (handball, basketball et volley ball), un bloc sanitaire, un bloc administratif, des logements pour encadreurs, d'un forage avec château d'eau. 

La construction de l’Hôpital de Zone Savè-Ouèssè qui sera bientôt livré, les microcrédits aux plus pauvres qui se sont intensifiés à travers le Fonds National de Microfinance (FNM) constituent autant d'actions du gouvernement de la Rupture au profit des habitants de Ouèssè.

Partagez cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.