Destination Bénin : Bienvenue à Bantè , cœur du pays Isha, cité des pactes de terre !

Tournée présidentielle

Les Isha d'origine Ilétcha constituent le groupe le plus important et le premier à s'installer sur le site actuel de Bantè. Ils représentent avec les Ifê, une partie de l'ancien peuple Yoruba du Nigéria qui a opéré les mouvements migratoires d'origine Ilé-Itcha, Oyo et Ilé-Ifè. Les noms de deux emblématiques chasseurs Obinti et Ogbéa puis celui du guerrier Odji tiennent une place de choix dans les histoires respectives de ces vagues migratoires qui avaient pour cause des guerres de conquête à but esclavagiste, des razzias ou encore des conflits nés d'une succession au trône.

Nul doute donc que ces origines lointaines propres aux populations du pays Isha situé au Nord du département des collines, permettent de mieux cerner l'intercompréhension linguistique et la similitude des identités culturelles entre les Isha, les Yoruba, les Shabè et les Idasha. Mais au-delà, ce pan de l'histoire de l'aire sociale culturelle Isha, lève un coin de voile sur les nombreux prodiges des chasseurs et des guerriers qu'on ne saurait dénier aux ressortissants de Bantè. La chasse revêt en effet, un caractère solennel en pays Isha. Elle débute par des louanges et est rythmée par des chants. Les louanges représentent une marque de respect et d'adoration qui ont une portée hautement spirituelle en ce sens qu'elles s'adressent autant aux animaux qu'aux esprits. Aujourd'hui encore, les chasseurs de Bantè continuent de détenir les clés de mystères et de pratiques mystiques qui sont partie intégrante des raisons pour lesquelles le Bénin est désigné à juste titre comme le berceau du Vodoun.

La commune de Bantè est née du découpage territorial du 30 Mai 1978. Commune d'origine de plusieurs cadres et personnalités politiques du Bénin, Bantè se situe à près de 300 km de Cotonou et regroupe sur une superficie de 2695 km², 34 villages et neuf arrondissements que sont : Agoua, Akpassi, Atokolibé, Bantè, Bobè, Gouka, Lougba, Koko et Pira. Elle est limitée au Nord par la commune de Bassila, au Sud par la commune de Savalou, à l'Est par les communes de Glazoué et Ouèssè et à l'ouest par la République du Togo (frontière). Edmond Babalekon Laourou en est l'actuel Maire.

L'économie de la commune de Bantè est basée sur l'agricole, la chasse, l'élevage et le commerce. Elle est l'un des plus grands pourvoyeurs de bois et de charbon entre autres produits forestiers de première nécessité pour les populations du Bénin entier.

L'apiculture aussi en est l'une des activités phares. Les débuts de l'apiculture remontent en 1984 dans cette commune et la forêt apicole de Tobé qui s'étend sur 500 hectares protégés dans le village de Koko en est un symbole. Elle procure des revenus non négligeables aux habitants de plusieurs villages de la commune, en plus d'attirer des touristes et des chercheurs du monde vers cette commune.

Plusieurs actions ont été menées dans la commune de Bantè pour le compte de la mise en œuvre du Programme d'Actions du Gouvernement. La réhabilitation de la route nationale inter-Etats, Dassa-Savalou-Bantè-Bassila, d’un linéaire de 255,732 km constitue autant que les travaux de pavage de rues et d'assainissement qui s'y déroulent, des réalisations essentielles.

Sur le plan de l'éducation et de la santé par l'alimentation, les écoliers de la commune de Bantè font partie des 34 000 enfants qui sont pris en charge dans 270 écoles du département des collines, dans le cadre du Programme National d'Alimentation Scolaire Intégrée.

Tout comme le secteur de la production de l'énergie dans lequel les localités de Lougba et Bobe ont bénéficié chacune d’une microcentrale solaire d’un coût unitaire de 340 000 000 F CFA, le volet "accès à l'eau potable” du PAG a impacté considérablement le quotidien des populations de Bantè.

Il est en train d'être réalisé pour les habitants des localités de Banon, Koko et Gbêdjè, une importante infrastructure avec plusieurs composantes de type moderne. Pour ses populations qui sont des Béninois à part entière ayant droit de ce fait à l'eau potable comme leurs concitoyens des grandes villes, la période où l'eau potable était perçue comme un luxe, se conjugue désormais au passé.

Entre autres éléments qui peuvent retenir l'attention dans cette commune, figurent la marre aux caïmans ou le Festival International endogène du continent ( Festi’co-Africa). Ce festival est l'occasion par excellence pour la célébration de l'immense patrimoine culturel de l'ère Isha dont les chasseurs sont les garants. Les chasseurs de Bantè sont aussi des protecteurs de leur environnement, de la forêt de Bantè, et de leur patrimoine culturel. Ils sont à ce même titre, les dépositaires d'une tradition dans laquelle la connaissance exceptionnelle des vertus médicinales des plantes, continue de valoriser l'Afrique. 
Bantè vous attend, visitez la destination Bénin.

Partagez cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.