Destination Bénin : Djougou , la cité de Kpétoni, commune la plus peuplée du septentrion.

Tournée présidentielle

La commune de Djougou, terre natale du ministre du Plan  et du Développement, Abdoulaye Bio TCHANÉ,  chef lieu du département de la Donga, est une ville située au Nord Ouest du Bénin, aux portes du massif montagneux de l’Atacora, à environs 461 km de Cotonou. Elle couvre une superficie de 3966 km2. Elle est limitée au Nord par les communes de Kouandé et de Pehunco, au Sud par la commune de Bassila, à l’Est par les communes de Sinendé, N’dali, et Tchaourou, à l’Ouest par Copargo et Ouaké. Elle est peuplée en majorité du groupe socioculturel Yom-Lokpa qui fait 51% de la population,  suivi d’autres comme les Dendi, et les Peulh. On y croise également des ressortissants d’autres groupes ethniques comme les Ditamari, les Bariba, les Fon, les Adja et les Yoruba. La religion la plus pratiquée est l’Islam pour plus de 72% de la population. 

Sur le plan administratif, le Maire Malick Gomina dirige la  commune la plus peuplée du septentrion et subdivisée en 12 arrondissements que sont : Barei, Bariénou, Bougou, Bélléfoungou, Djougou I,  Djougou II,  Djougou III, Kolokondé, Onklou, Patargo, Pélébina et Sérou. Un territoire au relief accidenté, parsemé de collines de faibles dénivellations, avec une végétation constituée de savane boisée, arborées et arbustives qui puisent dans des sols à texture argilo-sableuse, latéritique favorables à l’agriculture qui occupe un peu plus de 30% de la superficie totale de la commune.

La commune de Djougou, connue au plan national pour ses transporteurs, fait du commerce sa deuxième source de revenus, après les activités agricoles. 

Les premiers occupants de cette terre d’accueil dont la très forte hospitalité favorise le brassage entre les différents peuples et les échanges,  sont les Yowa. Le nom Djougou, tel qu’il est connu aujourd’hui, n’est qu’une déformation de « ZUGU » qui signifie «  Forêt » en Dendi.  Sous le règne du Roi Kpétoni III,  Djougou a d’abord été une conquête des Allemands en 1893, avant d’être concédée à la France suite aux accords entre la Grande-Bretagne présente au Nigeria, et l’Allemagne présente au Togo. La tradition de la dynastie royale est perpétuée et l’actuel Roi de Djougou est Sa Majesté, Kpétoni Koda VI. La fête de la Gaani y est aussi célébrée. 

Depuis les indépendances, la commune de Djougou a connu de profondes mutations. Des transformations qui se sont beaucoup plus exacerbées avec l’avènement du Président Patrice TALON, par l’octroi de projets structurels qui visent l’amélioration des conditions de vie des populations. Parmi ces projets, on peut citer :
La réhabilitation de la route DASSA-SAVALOU-DJOUGOU longue de 255, 732 km
La construction en cours d’un marché ultra moderne. Une infrastructure de 425 places, et dont l'emprise jusqu'au rez-chaussé tourne autour de 4700 mètres carrés,  la couverture totale (toiture) 7200 mètres carrés.

La construction du stade omnisports de Djougou. Un complexe sportif constitué d’une tribune couverte de 3000 places assises, une pelouse avec gazon synthétique, une piste d'athlétisme de 8 couloirs, des aires de jeu de mains (handball, basketball et volley ball) un bloc sanitaire, un bloc administratif, des logements pour encadreurs, d'un forage avec château d'eau.

Le renforcement du système d’alimentation en eau potable du centre de la Soneb de Djougou en équipements modernes, qui produit 5000 m3 par jour,  avec plus de 14 000 ménages impactés en 2019.
Djougou est une ville à visiter absolument si vous allez dans la partie septentrionale du Bénin.  Ne vous faites pas prier.

Partagez cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.