Professionnalisation de l’EFTP : Installation officielle des membres des Commissions Techniques Sectorielles

Selon le Directeur de Cabinet, la création de ce Cadre découle de la nouvelle Stratégie Nationale de l’EFTP élaborée sur la période 2020-2025.

Comptes rendus

Le Directeur de Cabinet du Ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, Monsieur Jean-Bénoit ALOKPON, a procédé le mardi 5 mai 2020, dans la salle des fêtes de la Tour Administrative de Cotonou, à l’installation officielle des membres des Commissions Techniques Sectorielles du Cadre National de Concertation pour la Promotion de l’Enseignement et la Formation Techniques et Professionnels (CNCP-EFTP). Il s’agit des secteurs de l’Agriculture, de l’Economie numérique, du Tourisme-Hôtellerie-Restauration, du BTP et infrastructures, de l’Eau, de l’Energie.

Selon le Directeur de Cabinet, la création de ce Cadre découle de la nouvelle Stratégie Nationale de l’EFTP élaborée sur la période 2020-2025. «Cette nouvelle stratégie vise fondamentalement une meilleure professionnalisation de l’EFTP à travers l’amélioration sensible de l’attractivité et de l’accès du sous-secteur de l’EFTP à toutes les couches de la population; de l’employabilité des jeunes en âge de travailler; de l’insertion professionnelle des formés de l’EFTP;  de la qualification professionnelle des personnels des entreprises des secteurs économiques; et du bien-être économique et social des béninois», a précisé le Directeur de Cabinet. «La mise en place des Commissions Techniques Sectorielles (CTS) vise donc à organiser l’effectivité de l’implication active du secteur privé et du monde professionnel dans le pilotage et la gouvernance de l’EFTP tels que définis dans la Stratégie Nationale de l’EFTP.»

Missions des CTS :

•         analyser périodiquement le ou les métiers dans lesquels les établissements publics et privés d’EFTP forment en lien avec l’évolution du marché de l’emploi et la politique de développement du secteur que vous représentez ;

•         proposer en fonction des tendances du marché national ou sous régional, la suspension ou l’arrêt du ou des programme(s) dans les métiers peu ou non demandés sur le marché de l’emploi ;

•         proposer en collaboration avec les structures compétentes du Ministère en charge de l’Enseignement et la Formation Techniques et Professionnels, la rénovation d’anciens métiers ou l’implémentation de nouveaux métiers en fonction de la demande;

•         participer à l’élaboration des programmes de formation et à leur évaluation ;

•         faciliter la mutualisation des ressources (pédagogique, didactique, infrastructurelle, matérielle, intellectuelle) entre les établissements d’EFTP et les entreprises ;

•         contribuer au développement de la formation par apprentissage et la formation continue ;

•         identifier les besoins de renforcement de capacités des personnels techniques des entreprises ;

•         planifier les modules de renforcement de capacités des personnels des entreprises conformément aux besoins exprimés ;

•         participer activement aux programmes d’insertion professionnelle des formés de l’EFTP;

•         contribuer au développement des programmes de pré professionnalisation à la maternelle, au primaire et au secondaire général.

Partagez cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.