Hôpital de référence d’Abomey-Calavi : Le gouvernement TALON concrétise un vieux et grand rêve des Béninois

D'un coût total de 116 milliards de francs CFA, les travaux sont prévus pour durer 36 mois et prennent en compte la mise en service et la formation du personnel.

Comptes rendus

Le Ministre de la santé Benjamin HOUNKPATIN a procédé ce jeudi 6 février 2020 à la signature du contrat relatif à la construction d’un centre hospitalier et universitaire de référence (CHUR) à Abomey-Calavi. Tout se met donc progressivement en place pour la concrétisation d’un projet d’envergure au Bénin. Dans quelques années, le Bénin s’inscrira au rang des pays référence en matière de soins de santé de qualité. Le projet étudié et muri pendant deux années de travail acharné entre experts de tous ordres prend désormais corps avec le démarrage effectif des travaux.

Bientôt, Abomey-Calavi verra sortir de terre, un géant. Pour le Chef du département de la santé Benjamin HOUNKPATIN, le CHUR sera  une référence dans la sous-région ouest africaine. « Il a une capacité de 516 lits et dispose de services de pointe notamment en cardiologie interventionnelle, gastro entérologie et autres spécialités médicales. En termes de chirurgie, nous avons la chirurgie cardiovasculaire et thoracique, de l’ophtalmologie et d’oto-rhino-laryngologie de pointe sans oublier d’autres services comme la chirurgie viscérale et traumatologique», a-t-il fait savoir. En plus de tout ceci, cet hôpital offrira un service mortuaire de grande qualité avec un funérarium d’une capacité de 300 à 400 places.

A la manette, les références en matière de construction que sont Bouygues Bâtiments International et Michel Beauvais Associés. Au cours de leurs différentes interventions, les représentants de ces deux structures ont exploré toute la dimension de ce projet d’envergure qui selon eux, est unique. Ils ont remercié le Gouvernement pour la confiance et son engagement au service du bien-être de sa population. Ils ont réaffirmé à l’occasion leur engagement à tenir dans le délai et rester dans l’enveloppe prévue à cet effet.

D'un coût total de 116 milliards de francs CFA, les travaux sont prévus pour durer 36 mois et prennent en compte la mise en service et la formation du personnel.

Voir l'album photos

Partagez cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.