Compétitivité du Port de Cotonou : La douane béninoise étudie la réduction du temps nécessaire à la mainlevée des marchandises

La Direction Générale des Douanes a sollicité l'Organisation Mondiale des Douanes (OMD) dans le cadre de la maîtrise des délais et du temps de passage des marchandises aux frontières.

Comptes rendus

Dans le but de mieux maîtriser les délais et le temps de passage des marchandises aux frontières béninoises afin que le secteur privé et toute la communauté des affaires puissent bénéficier des mesures de facilitation qui sont mises en place par les administrations et les parties prenantes, la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects a mis sur pieds à travers la note de service N°1953/DGDDI du 21 juin 2018, le comité "Times Release Study" chargé entre autre de faire l'état des lieux sur le temps moyen de dédouanement au port de Cotonou, d'adopter une méthodologie pour la définition des normes de travail pour toutes les opérations portuaires nécessaires à l'enlèvement des marchandises …etc.

Pour accompagner les membres de ce comité dans l'exercice de leurs fonctions, la Direction Générale des Douanes a sollicité l'Organisation Mondiale des Douanes (OMD) dans le cadre de la maîtrise des délais et du temps de passage des marchandises aux frontières.

Depuis ce lundi 13 janvier 2020, un atelier national sur l'Étude du Temps Nécessaire à la Mainlevée (ETNM) est organisé au Golden Tulip Hôtel à Cotonou regroupant les cadres de la douane et les représentants des parties prenantes dont le secteur privé et des émissaires de l'OMD venus pour renforcer les capacités des membres du comité.

Lors de la cérémonie d'ouverture de l'atelier, l'Inspecteur des Douanes, Ibrahim GADO, a fait savoir dans son mot introductif que face à l'évolution du commerce international et aux exigences des accords de l'OMC sur la facilitation des échanges, qu'il urge pour chaque pays de s'engager dans les voies qui lui permettront de demeurer compétitif sur le marché international. «Le travail que le comité a effectué jusqu'à présent a consisté à déblayer le terrain en récoltant diverses données auprès des parties prenantes de la chaîne logistique et à relever les goulots d'étranglement qui ne facilitent pas la compétitivité de notre pays», a-t-il laissé entendre avant de souligner que la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects a décidé d'accompagner ce comité à parfaire son travail en sollicitant l'assistance technique de l'OMD.

Monsieur Samson BILANGNA, Administrateur technique principal à la Direction du Contrôle et de la Facilitation de l'OMD quant à lui, a fait savoir qu’ils sont venus pour accompagner la douane dans l'exercice qu'elle a déjà commencé par la mise en place d'un comité qui est déjà à pied d'œuvre. Il a dit aussi vouloir travailler avec la douane et tous les acteurs dans une logique de gestion coordonnée des frontières pour que les objectifs à atteindre à la réduction du temps soient atteints.

Dans son discours d'ouverture, le Directeur Général de la Douane et des Droits Indirects, le Colonel Charles Inoussa SACCA a fait savoir que ce séminaire permettra de sensibiliser les parties prenantes sur la nécessité de mesurer le temps nécessaire à la délivrance de la main levée, former les cadres de l'administration des douanes du Bénin et les parties prenantes à la méthodologie de l'OMD sur l'Étude sur le Temps Nécessaire pour la Mainlevée et à l'utilisation du logiciel de l'OMD nécessaire pour la conduite de l'étude, établir une cartographie complète des procédures débouchant à la mainlevée des marchandises et élaborer un programme d'action spécifique à cette activité afin de conduire une première étude en 2020. Il a remercié la participation à cet atelier des responsables des structures privées et des membres de l'OMD venus pour la formation.

Partager cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.