Réunion annuelle de la Banque Mondiale sur la connexion internet à haut débit en Afrique : Mme ZOUMAROU expose la feuille de route du Bénin pour le développement de l’économie numérique

La Ministre du Numérique et de la Digitalisation, Madame Aurelie ADAM SOULE ZOUMAROU a participé le jeudi 17 octobre 2019 à une session organisée par la Banque Mondiale à Washington sur le thème : Connecter l’Afrique grâce au haut débit : une feuille de route pour une croissance sans exclus.

Comptes rendus

A l’entame de cette session, Aurelie ADAM SOULE ZOUMAROU a partagé l’ambition et les efforts réalisés par le Gouvernement du chef de l’Etat, son excellence Patrice TALON pour transformer profondément notre pays dans le secteur du numérique et l’aider à saisir toutes les opportunités qui se présentent à lui à cet effet pour créer des emplois, emmener la jeunesse à pleinement tirer profit de ces technologies, contribuer à une meilleure transparence en matière de croissance économique et pour le bien-être des populations.

Le Bénin a de vastes ambitions en termes de transformation numérique 

« Lorsqu’il s’agit de numérisation, il n’y a pas de petit pays » a déclaré Madame la Ministre du Numérique et de la Digitalisation. Car même si le Bénin est un petit pays en termes de superficie, nous avons de vastes ambitions en matière de numérisation : transformer notre pays en la plateforme de services numériques de l’Afrique de l’Ouest, une ambition clairement affichée dans le Programme d’Actions du Gouvernement pour le secteur d’ici 2021. 

Dans cette perspective, il faudrait avoir les modèles et solutions appropriées et c’est ce que le Bénin met en œuvre dans sa stratégie de numérisation à travers 3 principaux jalons que sont :

  1. La construction des infrastructures numériques notamment la mise en place d’un système de fibre optique et d’autres solutions abordables qui permettront de fournir des services au coût adéquat pour les consommateurs ; 
  2. Le développement d’un écosystème énergique et stimulant composé de start-ups, d’entreprises privées et de consommateurs qui savent que le fait d’appartenir à une économie numérique contribue à la croissance de notre pays ; 
  3. La mise en place de politiques et réglementations telles que « le Code du Numérique » qui pave la voie au secteur privée et qui montre comment une nouvelle entreprise qui veut fournir des services numériques peut procéder et obtenir les licences nécessaires. La sécurité au niveau d’internet est également évoquée dans cette réglementation ce qui fournit au Bénin, un environnement prévisible pour que l’économie numérique puisse se développer a-t-elle rappelé. 

La transformation numérique de l’Afrique reste un défi. Cependant, à son échelle, le Bénin met en œuvre des politiques ambitieuses pour favoriser une bonne accessibilité de tous à internet et le développement d’une économie numérique inclusive.

Partager cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.