Effectivité de la rentrée scolaire 2019-2020 : Le ministre Salimane KARIMOU donne officiellement le top

Le ministre Salimane KARIMOU était accompagné pour la circonstance des cadres de son ministère, les directeurs départementaux des enseignements maternel et primaire, des Préfets du Couffo et du Mono et les élus communaux et locaux.

Comptes rendus

C’est par trois coups sur la cloche que le ministre des enseignements maternel et primaire Salimane KARIMOU a lancé officiellement, ce lundi 16 septembre 2019, les activités académiques de l’année scolaire 2019-2020 au Complexe scolaire Aplahoué-Centre dans le département du Couffo. Tous vêtus de leurs tenues kaki, les écoliers ont répondu présents à cette première journée de la rentrée qui démarre dans la paix et dans la sérénité.

«Depuis l’avènement du régime du Nouveau Départ, c’est la 4ème rentrée qui a démarré sans anicroche. Le Bénin rentre progressivement dans le concert des nations où l'année scolaire commence en septembre….Nous venons de relever le défi d’une rentrée scolaire apaisée qui s’achèvera par avec des résultats éloquents». C’est par ces mots que Salimane KARIMOU a lancé les activités académiques de cette nouvelle année scolaire.

Dans le but de constater de visu l’effectivité de la rentrée et profiter pour recueillir d’éventuelles difficultés auxquelles sont confrontées les chefs d’établissement ainsi que les apprenants, l'autorité s'est rendue dans plusieurs écoles primaires publiques des départements du Couffo, du Mono et de l'Atlantique. Démarrer par le Complexe scolaire d’Aplahoué-Centre où le top a été donné, la délégation ministérielle s'est rendue au Complexe scolaire catholique d'Azovè, au Complexe scolaire Azovè-Centre avant de se rendre à l'école primaire publique de Djakotomey. L'effectivité de la rentrée scolaire a été constatée.

De Dogbo-Zaphi, à Pahou en passant par l’EPP Honton-Quartier toujours dans le département du Couffo, Complexe scolaire Gendarmerie, Ecole urbaine centre et l’EPP Djèhadji dans la commune de Lokossa puis l’Ecole urbaine centre de Comè dans le département du Mono, le constat était reluisant. Les portes des classes ont rouvert, de même que les cantines scolaires. Il faut noter par endroits le manque d’enseignants et de mobiliers. Le ministre Salimane KARIMOU, après avoir réitéré la disponibilité du gouvernement pour son accompagnement, a appelé les associations des parents d’élèves à jouer le rôle qui est le leur.

Le ministre était accompagné pour la circonstance des cadres de son ministère, les directeurs départementaux des enseignements maternel et primaire, des Préfets du Couffo et du Mono et les élus communaux et locaux

Voir l'album photos de l'événement

Partager cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.