Secteur du numérique : L'utilisation des fibres optiques de la CEB au cœur d'un atelier de restitution

L’atelier s’est déroulé le mardi 10 septembre 2019 à Novotel de Cotonou, en présence du Ministre du Numérique et de la Digitalisation, Madame Aurélie ADAM SOULE ZOUMAROU et du Ministre de l'Énergie, Monsieur Dona Jean-Claude HOUSSOU.

Comptes rendus

Le déploiement des infrastructures de transport de données à haut débit se révèle être un axe stratégique pour favoriser l'émergence d'acteurs efficaces et permettre aux populations d'accéder aux services numériques de qualité à des coûts abordables sur l'ensemble des territoires nationaux du Bénin et du Togo. L'une des missions de la Communauté Électrique du Bénin (CEB) est le maintien et l'exploitation selon les normes des installations de transport de l'énergie électrique sur l'ensemble des territoires béninois et togolais en qualité de transport exclusif.

Les travaux de construction ou de réhabilitation de lignes haute tension intègrent l'installation de Câble de Garde à Fibre Optique (CGFO). La CEB dispose aujourd’hui d'environ 2000 Km de Fibres Optiques qui ont été construites le long de ses lignes haute tension au Bénin et au Togo. Afin d'assurer la valorisation de ses actifs de télécommunications et aussi de contribuer à l'accélération de la mise à disposition d'infrastructures de transport haut débit, une étude stratégique d'utilisation des fibres optiques sur ces lignes électriques a été commanditée par la CEB sur les territoires béninois et togolais. Les acteurs de cette étude se sont rencontrés en atelier le mardi 10 septembre 2019 à Novotel de Cotonou, en présence du Ministre du Numérique et de la Digitalisation, Madame Aurélie ADAM SOULE ZOUMAROU et du Ministre de l'Énergie, Monsieur Dona Jean-Claude HOUSSOU pour la restitution des résultats issus de cette étude.

Après les mots de bienvenue du Directeur Général de l'Agence pour le Développement du Numérique, le Ministre de l'Énergie, Co-Président du Haut Conseil inter-Étatique de la CEB, s'est dit heureux de prendre part à cette rencontre qui vient confirmer la nécessité de faire rentrer les infrastructures modernes dans cette modernisation voulue par le gouvernement en matière de fibre optique, montrer la cohérence des actions du gouvernement et à faire en sorte qu'il y ait réellement l'intégration à la fois locale, mais aussi régionale dans l'approche des réalisations et particulièrement dans ce secteur futuriste.

Pour la Ministre du Numérique et de la Digitalisation, qu'est-ce qui sera fait des résultats issus de l'étude qui est en quelque sorte un état des lieux du réseau des fibres optiques de la CEB. Elle a invité les acteurs à prendre conscience que la rapidité des décisions, et surtout leur pertinence, seront capitales pour la valorisation de ces infrastructures. Selon elle, les résultats et recommandations qui seront issus de cette étude vont servir à renforcer les efforts mis en œuvre par le gouvernement pour le développement des infrastructures sur les territoires béninois et togolais.

Partager cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.