Production végétale : Le Bénin se dote d’un arsenal juridico-réglementaire

L’installation des membres de ces comités s’inscrit dans le cadre de la satisfaction par le Gouvernement béninois du cadre règlementaire harmonisé composé d’Accord tripartite et de Règlements entre la CEDEAO, l’UEMOA et le CILSS au sein de l’espace communautaire.

Comptes rendus

Le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP) vient de poser un acte important pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Bénin. Ceci à travers l’installation, par le Secrétaire Général Adjoint du Ministère, ce mardi 03 septembre 2019 à l’INFOSEC à Cotonou, des membres du Comité National de Gestion des Pesticides (CNGP), ceux du Comité National des Semences Végétales (CNSV) et du Comité National d’Agrément et de Contrôle de qualité des Engrais (CONACE).

L’installation des membres de ces comités s’inscrit dans le cadre de la satisfaction par le Gouvernement béninois du cadre règlementaire harmonisé composé d’Accord tripartite et de Règlements entre la CEDEAO, l’UEMOA et le CILSS au sein de l’espace communautaire. Ce cadre règlementaire harmonisé vise à faire face à un certain nombre de contraintes dont les pressions parasitaires sur les cultures et des denrées stockées, le faible taux d’adoption des semences végétales améliorées ainsi que le faible taux d’utilisation des engrais de bonne qualité. Ledit cadre règlementaire harmonisé qui s’impose à tous les Etats membres de ces organisations prévoit, entre autres, la mise en place et l’opérationnalisation des comités nationaux pour la gestion des homologations de pesticides, des engrais et des semences au plan national.

Lors de la cérémonie officielle d’installation des trois Comités, le Directeur de la Production Végétale, Monsieur Rolland ZOGLOBOSSOU, s’est réjoui de l’aboutissement heureux d’un long processus qui a commencé depuis 2013. Pour le Secrétaire Général Adjoint du Ministère, les efforts déployés traduisent la volonté du Gouvernement du Bénin de mettre en œuvre les règlements communautaires. Puis, Monsieur Innocent TOGLA  a invité les membres de ces différents Comités à être à la hauteur de la mission à laquelle ils sont désormais assignés. «La tâche est immense. Alors, je vous convie à faire preuve d’engagement, de responsabilité, de probité et de discernement dans le traitement des dossiers qui seront soumis à l’examen afin que de bonnes décisions soient prises dans l’intérêt supérieur de la Nation ». 

Le représentant du ProCAD a plaidé pour une poursuite de l’appui du MAEP pour que les activités de ces comités ne souffrent d’aucun moyen. Faut-il le rappeler, le ProCAD, sur financement de la Banque Mondiale, a joué un rôle prépondérant dans l’aboutissement de ce processus. Désormais installés, les membres de ces Comités tiennent leur première session du 4 au 6 septembre 2019 à l’INFOSEC à Cotonou.

A noter que chaque Comité est régi par un Décret et un arrêté d’application. Leurs membres proviennent de plusieurs Ministères sectoriels, notamment le MEF, le MESRS, le MS, MCVDD, le MIC, et les acteurs du secteur agricole que sont : la CNAB, la PNOPPA, la CCIB, les entreprises semencières, la SODECO.

Partager cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.