Exercice de la profession de vétérinaire en clientèle privée : 44 para-professionnels vétérinaires officiellement autorisés

La cérémonie d’autorisation d’installation en clientèle privée des vétérinaires et para-professionnels vétérinaires s’est déroulée dans les locaux du ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche

Comptes rendus

Le Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Monsieur Gaston Cossi DOSSOUHOUI a procédé le samedi 03 août 2019 à la remise officielle d’arrêtés autorisant 44 vétérinaires et para-professionnels vétérinaires à ouvrir leurs cabinets ou pharmacies vétérinaires.

Conformément aux dispositions de l’arrêté 2018-N°35/MAEP/DC/SGM/DE/CJ/SA 038 SGG118 du 4 juin 2018 fixant les modalités d’exercice de la profession vétérinaire en clientèle privée par des para-professionnels vétérinaires au Bénin, 44 vétérinaires et para-professionnels vétérinaires sont désormais autorisés à exercer en clientèle privée. Ceci vient corriger une situation datant de plus de 20 ans pendant lesquels aucune demande d’autorisation n’a abouti.

Pour le Ministre Gaston Cossi DOSSOUHOUI, « L’ère du "tout État" est terminée et le secteur agricole évolue dans une logique de séparation de rôles des diverses catégories d’acteurs et de complémentarité entre eux». La cérémonie de remise d’arrêtés d’autorisation vient donc témoigner du renforcement de partenariat public privé en matière d’administration et de gestion de l’offre de services vétérinaires au Bénin.

Selon Monsieur Kamilou Séibou OUAKE, Président du Conseil National de l’Ordre des Médecins Vétérinaires du Bénin, a réitéré l’engagement de l’ordre à accompagner les réformes engagées dans le sous secteur de l’élevage avant d’exhorter les récipiendaires à faire preuve de respect des textes réglementaires et du code de déontologie vétérinaire.

Les services vétérinaires constituent une communauté de travail ayant pour rôle de protéger la santé et le bien-être des animaux. Cette communauté est composée, d’une part, de vétérinaires travaillant pour l’Etat, chargés de préparer et de faire appliquer les lois et règlementations qui régissent la lutte contre les maladies animales, la sécurité sanitaire des aliments et contribuent à la sauvegarde de la biodiversité, et d’autre part, des vétérinaires praticiens indépendants du secteur privé qui interviennent sur le terrain. «Le partenariat public-privé dans le domaine vétérinaire, constitue une approche conjointe selon laquelle les secteurs public et privé conviennent du partage des responsabilités mais aussi des ressources et risques pour atteindre des objectifs communs qui génèrent des bénéfices de manière durable.», a ajouté le Ministre.

Les récipiendaires ont, par la voix de leur porte-parole, exprimé leur gratitude au gouvernement pour ce pas important qui vient d’être posé dans leur sous secteur.

Partager cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.