Revue à mi-parcours des grandes réformes au sein du BUBEDRA: Le Ministre Oswald HOMEKY face aux artistes sociétaires

La cérémonie qui a connu la participation de plusieurs acteurs du monde artistique béninois a été présidée par le Ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports, Monsieur Oswald HOMEKY

Comptes rendus

Le Ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports, Monsieur Oswald HOMEKY a présidé ce lundi 20 mai 2019, la cérémonie de lancement des nouvelles cartes d’adhésion du Bureau Béninois du Droit d’Auteur et des droits voisins (BUBEDRA).

La cérémonie qui a connu la présence massive des artistes, a été l’occasion pour le Directeur Général du BUBEDRA, Monsieur Eugène ABALLO de présenter les réformes entreprises et bientôt effectives pour dynamiser les services de la structure à l’endroit de ses sociétaires.

L’état des lieux présenté par le premier responsable du BUBEDRA montre les insuffisances qui ont plongé l’organisation dans un immobilisme depuis quelques années à savoir entre autres: l’inexistence d’un manuel de procédures, l’inefficacité du système de perception, un faible taux de recouvrement des créances, l’absence d’un corps de contrôle, la présence de doublons et d’artistes fictifs dans la base de données des sociétaires, une faible couverture du territoire due à l’insuffisance d’agents percepteurs, inexistence d’une stratégie de communication, l’absence de relevés d’œuvres exécutées ...etc.

Les grandes réformes conduites depuis plus d’un an par le Ministre Oswald HOMEKY au BUBEDRA s’articulent autour d’un processus de dématérialisation couvrant le système d’adhésion, la collecte des redevances et le paiement des droits. L’acquisition d’un nouveau dispositif a permis de moderniser l’inscription des artistes. En effet, le nouveau système permet de générer des cartes en PVC avec Code barre, ce qui renforce la sécurité de la base de données des artistes sociétaires et l’éjection des artistes fictifs. Il a fallu également procéder à l’actualisation des textes avec la contribution des 407 sociétaires, moderniser le service de documentation générale et une refonte du fonds social qui n’a connu aucun changement depuis 1993. Un fichier national informatisé des redevables est également en cours d’élaboration et a déjà permis d’enrôler 4000 utilisateurs pour un recouvrement prévisionnel de 200 millions par an.

Les résultats à mi parcours obtenus dans la mise en œuvre de ces réformes sont satisfaisants. Pour la collecte des redevances, le BUBEDRA est passé de 147 655 255 FCFA en 2017 à 197 329 600 FCFA en 2018 soit une augmentation de 35%.

Une remise symbolique des nouvelles cartes du BUBEDRA à quelques artistes sociétaires, a mis un terme à la cérémonie.

Partager cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.