Animation des espaces culturels et valorisation des talents : Le Gouvernement initie les « Nuits artistiques et culturelles de Cotonou »

Le Ministre Abimbola annonce la création d’un centre spécialisé à l’image de l’Ecole des Beaux-arts.

Comptes rendus

Les rideaux sont levés le mercredi 22 décembre 2021 au Palais des Congrès de Cotonou, sur la série d’évènements culturels dénommé « Les Nuits artistiques et culturelles de Cotonou » (NACC). Une initiative du Gouvernement du Président Patrice TALON et qui a pour objectif de faire rayonner les créations des artistes talentueux les plus inspirés, et surtout de révéler ceux qui jusque-là, restent encore inconnus du grand public. 

C’est par une représentation de la pièce théâtrale Tassi Hangbé du célèbre écrivain béninois Florent Raoul COUAO-ZOTTI que le Ministre en charge de la culture a procédé au lancement officiel des « Nuits artistiques et culturelles de Cotonou », en présence d'une kyrielle d'autorités et de personnalités politiques et administratives, de représentants des institutions accréditées au Bénin et d’acteurs culturels. Une mise en scène de l’entrepreneur culturel Ousmane ALEDJI, sur des rôles de talentueux acteurs béninois, notamment de l’art théâtral. 

Dans son discours de lancement, le Ministre Babalola Jean-Michel ABIMBOLA a souligné que les NACC sont une préfiguration du grand évènement en préparation, « la Quinzaine culturelle », qui s'organiserait de façon annuelle et où les arts seront à la fête et les artistes, en démonstration. Théâtre, musique, danse, humour, arts plastiques, cinéma, toutes les disciplines seront convoquées pour donner au public la crème et la quintessence de ce qui se fait de meilleur au Bénin dans le domaine des arts. 

Un centre spécialisé à l’image de l’École des beaux-arts 

Au spectacle inaugural des Nuits artistiques et culturelles de Cotonou, la bonne nouvelle a été annoncée et tout le public béninois s’en est réjoui. Le Ministre ABIMBOLA a en effet, saisi l’occasion, pour réaffirmer l’ambition du gouvernement « de réformer le secteur en le dotant d’une structure performante, à l’image d’une école des beaux-arts, mais pluridisciplinaire d’envergure, qui intègre tous les arts visuels et scéniques, y compris le théâtre ». 

Cette institution qui aux dires du Ministre, formera les futurs professionnels, constituera également un centre de production et de création, et un espace de recherches et d’incubation des différentes synergies et expériences en la matière. C’est dire que dans les jours à venir, les arts en général feront l’objet d’enseignement, de création et de recherches dans une école spécialisée au Bénin.

Partagez cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.