Vulgarisation des directives de l’UEMOA au Bénin : L’efficacité énergétique au cœur d’un atelier à Cotonou

Comptes rendus

Afin de permettre à notre pays, le Bénin, d’atteindre des objectifs d'accès à l'électricité pour tous fixés par les OMD, il s'est avéré indispensable d'engager des actions visant la maîtrise des consommations énergétiques. C'est fort de ce constat des experts en 2016 que le Ministère de l'Énergie, profitant de l'opportunité des investissements du 2ème compact du MCA-BÉNIN, s'est engagé dans la réforme visant l'adoption des normes minimales de performance énergétique et le système d'étiquetage des lampes et climatiseurs individuels au Bénin. Ce processus a abouti à la signature, en décembre 2018, du décret N°2018-563 du 19 décembre 2018 fixant les normes minimales de performance énergétique et le système d'étiquetage énergétique des lampes et climatiseurs individuels en République du Bénin.  

Après un délai moratoire de 18 mois, ce décret entre en vigueur le 30 juin 2020 avec pour consigne l'observance d'une période complémentaire de sensibilisation et de non sanction de 12 mois. Le mercredi 10 novembre 2021 à Bénin Royal Hôtel de Cotonou, s’est ouvert un atelier bilan sur la mise en œuvre de ce décret. La cérémonie d'ouverture dudit atelier a été présidée par le Ministre de l'énergie, Dona Jean-Claude HOUSSOU, en présence du Directeur Résident du Millennium Challenge Corporation, Monsieur Christopher BROUGHTON et du Coordonnateur National du MCA-BÉNIN II, Gabriel DEGBENI. 

Lors de son intervention, le Directeur Général de l'ABERME Francis TCHEKPO, a fait savoir qu'« après plus d'un an de mise en vigueur de ce décret, l'ABERME a traité sur la plateforme GUCE 58 demandes de certificats soumises par un ensemble de 31 importateurs. Sur l'ensemble des 58 demandes seulement 08 ont été approuvées et ont permis d'importer 5987 climatiseurs et 5530 lampes électriques tous puissances, modèles et classes énergétiques confondus ». Il a aussi fait savoir que le taux des demandes rejetées estimé à 86% est très élevé. Ce qui explique la faible pénétration constatée des lampes, des climatiseurs individuels et réfrigérateurs efficaces étiquetés sur le marché. « Ces chiffres indiquent également le besoin de poursuivre, de renforcer et d'amplifier à l'échelle nationale les actions de formation et de sensibilisation des utilisateurs, des acteurs de la chaîne de commande et de la chaîne de vente sur l'efficacité énergétique, les normes minimales de performance énergétique et les nouvelles procédures d'importation de ces équipements » a-t-il dit. 

Pour le Coordonnateur National du MCA-BÉNIN II, Gabriel DEGBENI, les statistiques indiquent que la pénétration des équipements efficaces sur nos marchés est faible depuis l'entrée en vigueur des normes et l'étiquetage énergétique. D'où « l'atelier de ce jour est un creuset propice pour faire le bilan de la mise en application du décret fixant les normes relatives à l'efficacité énergétique, assurer l'appropriation des différents concepts et procédures de mise en conformité des équipements électroménagers retenus par les différents acteurs privés, et préconiser des recommandations pertinentes susceptibles d'accélérer les réformes en cours dans ce domaine » d'après ses propos. 

Selon le Ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU, le décret N°2018-563 du 19 décembre 2018 « vise à promouvoir l’efficacité énergétique par l’assainissement du marché de fourniture de ces équipements, autrefois inondé par des appareils peu efficaces et énergivores ». Et cet atelier est un appel à la mobilisation générale de tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de cette réforme, afin de faire de l’efficacité énergétique une réussite au Bénin. 

Au cours de cet atelier, les participants auront pour tâche de : 

- diagnostiquer les problèmes liés à l’éclosion de l’efficacité énergétique au Bénin ; 
- identifier les éléments de politique publique à mettre en œuvre pour relever les différents défis ; 
- définir un mécanisme de coordination des actions pour plus d’efficacité en prenant compte le genre et l’inclusion sociale. 

Le Ministre de l’énergie a fait savoir qu’il ne ménagera aucun effort pour accompagner les différentes initiatives allant dans le sens du développement et du financement de l’efficacité énergétique. Il a rappelé que « le renforcement des capacités doit être au centre de nos actions, car de la qualité des hommes, dépend notre capacité à produire les résultats attendus ». 

Avant de prononcer l'ouverture de l'atelier, le ministre a réitéré aux Partenaires Techniques et Financiers du secteur de l’énergie ainsi qu’aux différents acteurs du secteur et à tous ceux qui ont appuyé l’organisation de cet atelier, toute sa gratitude pour leur accompagnement permanent.

Voir l'album

Partagez cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.