Aménagement de la zone balnéaire : Les pépinières de production de plants de cocotiers à Sèmè-Podji accueillent les ministres DOSSOUHOUI et TONATO

Comptes rendus

Dans le cadre du Programme Gouvernemental de plantation de cocotiers le long de la côte Atlantique, une délégation gouvernementale composée des Ministres Gaston Cossi DOSSOUHOUI de l'Agriculture, de l'Élevage et de la Pêche et José TONATO du Cadre de Vie et du Développement Durable, s'est rendue à la station de recherche de l'Institut National des Recherches Agricoles du Bénin (INRAB) situé à Sèmè-Podji le vendredi 30 avril 2021 pour constater l'état de santé et l'évolution de la pépinière de production de plants de cocotiers productifs et  la pépinière de production de plants de cocotiers traités.

Sur le site, les deux ministres ont été accueillis par le Directeur Général de l'INRAB, Monsieur Adolphe ADJANOHOUN. Selon ce dernier, il y a 03 types de matériels qui seront utilisés dans la mise en œuvre de ce programme gouvernemental. Il s'agit :

- du cocotier géant ouest africain. Il en existe 02 catégories : la catégorie des cocotiers géants ouest africain traités qui seront mis sur la route des pêches et la catégorie des cocotiers géants ouest africain productifs qui seront remis aux communautés pour pouvoir satisfaire les touristes qui vont arriver sur la plage ;

- du cocotier hybride qui est beaucoup plus productif et ;

- des palmiers royaux qui sont beaucoup plus jolis.

Il faut préciser que, à part les palmiers royaux qui viendront directement du Ghana, les deux autres matériels (cocotier géant ouest africain et cocotier hybride) sont produits localement.

D'après le Ministre de l'Agriculture, de l'Élevage et de la Pêche, Monsieur Gaston Cossi DOSSOUHOUI, l'INRAB produit une pépinière de 30 milles plants de cocotiers dont 20 milles du géant ouest africain et 10 milles de cocotiers hybrides. Sur un autre site, une autre pépinière est préparée pour livrer 500 milles plants de cocotiers du géant ouest africain. L'objectif selon lui, c'est de coloniser toute la côte du Bénin en palmiers et cocotiers pour revêtir cet espace, jouer un peu contre l'érosion, créer le cadre favorable pour le tourisme.

« Toute la zone côtière et la zone balnéaire seront bien plantées en cocotiers et en palmiers royaux. Sur la côte de l'océan jusqu'à la route des pêches, nous mettrons du cocotier géant ouest africain traité. De l'autre côté, nous allons mettre les cocotiers géants ouest africain productifs et les cocotiers hybrides qui seront rétrocédés aux communautés selon des procédés spécifiques pour que les gens mènent d'autres activités alternatives à la pêche » a-t-il déclaré avant de faire savoir que le dispositif mise en place permettra de couvrir près de 900 hectares de cocotiers.

Pour le Ministre José TONATO, ce qui va se faire ne sera pas de l'urbanisation pure et dure, mais plutôt de l'aménagement. « Les activités du plan d'action vont démarrer et j'ai constaté que les choses évoluent » a ajouté le Ministre avant d'annoncer que la mise en terre va commencer en juin, à la journée mondiale de l'environnement. Ce qui va permettre de transformer l'aménagement routier qui se fait en aménagement balnéaire et favorable au développement du tourisme. Ce qui appelle à pérenniser toutes les actions de protection côtière que nous sommes en train de faire maintenant à Cotonou, Ouidah et Hillacondji. « La plantation de cocotiers va consolider tout cela et créer également un cadre favorable de développement du tourisme » a-t-il dit. La mise en terre et l'entretien se feront pendant deux ans.

Voir l'album

Partagez cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.