Mise en œuvre du projet ARCH. La Ministre Véronique TOGNIFODÉ est allée s'enquérir du bon déroulement de l'enquête PMT dans le Mono

Comptes rendus

Le Gouvernement du Bénin poursuit avec succès le processus de mise en œuvre du projet Assurance pour le renforcement du Capital Humain (ARCH). Un projet à plusieurs volets à caractère social dont la mise en œuvre permettra de mettre les couches vulnérables à l’abri de la pauvreté.

Madame Véronique TOGNIFODE, Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance a effectué une descente dans quelques localités du département du Mono dans la journée du jeudi 22 Avril 2021 pour s’assurer du bon déroulement de l’enquête PMT grâce à laquelle les bénéficiaires seront identifiés.

L’enquête Proxy Means Testing (PMT), une étape déterminante dudit projet, dont la phase de généralisation a été lancée il y a seulement quelques mois pour couvrir les 56 autres communes restantes prendra fin dans moins de deux semaines sur toute l’étendue du territoire national et permettra de disposer d’un Registre social unique (RSU)
comportant la liste nominative et précise des personnes pauvres extrêmes et non extrêmes du Bénin.

Avec les enquêteurs rencontrés en pleine activité à Houéyogbé-centre et à Sê ce jeudi, Madame Véronique TOGNIFODE, après avoir assisté à quelques séances d’enrôlement, a échangé sur les éventuelles difficultés du terrain et comment ils évoluent.

Elle a été rassurée que tout se passe bien, avec la collaboration des élus locaux et communaux qui interviennent en cas de besoin pour lever les goulots d’étranglement.

« La parfaite collaboration entre les élus locaux et les enquêteurs facilite le bon déroulement des opérations sur le terrain. Nous tendons déjà vers la fin de cette phase qui débouchera sur le volet technique de l’INSAE », a rassuré Monsieur Venant Cossi QUENUM, Directeur Général de l’Agence Nationale de Protection Sociale (ANPS) et coordonnateur du projet ARCH.

Au terme de sa visite, Madame Véronique TOGNIFODE a dit sa satisfaction : « Malgré les retours positifs qui nous parviennent régulièrement sur le déroulement des opérations, nous avons jugé nécessaire de venir voir comment ça se passe sur le terrain. J’ai pu vivre moi-même, les entretiens entre les agents enquêteurs et les bénéficiaires. Je suis sidérée par le travail qui se fait et je suis surtout rassurée qu’il n’y a pas de possibilité pour une autorité
quelconque d’influencer les agents ou de manipuler la liste. Après cette étape, il y aura la validation communautaire qui confirmera la transparence totale de l’opération. »

L’enquête PMT est une étape déterminante dans le processus de mise en œuvre du projet ARCH, surtout pour l’identification des ménages pauvres et extrêmes pauvres. Cette phase de généralisation qui s’en va finir a été lancée en Novembre 2020 avec l’implication de 850 enquêteurs et contrôleurs répartis dans 56 communes et auprès de 339 mille ménages. Ils ont travaillé pour collecter des données sur les conditions de vie des populations cibles de ARCH. Cette enquête est le filtre statistique pour que les populations soient identifiées avec précision.

Partagez cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.