Tournée conjointe MAEP-PAPVIRE-ABC dans les Collines : Le Ministre Gaston Cossi DOSSOUHOUI satisfait des réalisations, les bénéficiaires davantage

Les jeudi 11 et vendredi 12 février 2021, une délégation conduite par le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, est allée constater le niveau d’avancement des réalisations du Projet d’Appui à la Production Vivrière et de Renforcement de la Résilience (PAPVIRE-ABC) dans les Collines.

Comptes rendus

A Ouèssè et à Bantè, Gaston Cossi DOSSOUHOUI, le Coordonnateur du Projet, Martin HOUNDONOUGBO, leurs suites, et les bénéficiaires sont satisfaits de ce qui est fait par le projet.

A Ouèssè comme à Bantè, les bénéficiaires et les conseils communaux sont unanimes. Le PAPVIRE-ABC était le bienvenu pour le développement des chaînes de valeur et une agriculture résiliente dans leurs localités. Le maire de Ouèssè a reconnu que les réalisations du Projet ont impacté positivement les bénéficiaires de sa commune. « Les réalisations sont palpables et diverses, des aménagements aux constructions d’infrastructures de conservation des produits agricoles, sans oublier les renforcements des capacités, surtout des jeunes entrepreneurs agricoles », a souligné le maire, Dr Firmin AKPO. Son collègue de Bantè, Edmond LAOUROU, va confirmer les avantages qu’offre le projet à de milliers de ses administrés.

A Ouèssè est réalisé dans le village de Kpassa, un aménagement sommaire d’un bas-fond de 5 hectares pour la culture du riz, au profit de 18 membres dont 9 femmes de la coopérative MAWUKPEHOU. Leur porte-parole, Monsieur BIAOU, a témoigné que grâce à cet aménagement, leur rendement à l’hectare est passé de 2,7 à 6 tonnes. A Laminou, est en cours la construction d’une ESOP pour la transformation du maïs en farine. Il s’agit de deux grands magasins, de deux ateliers de transformation, d’aires de séchage et d’un bloc pour les équipements. Célestin ATCHADE, Secrétaire Permanent des producteurs de maïs de Ouèssè, garantit que l’unité ne souffrira pas de disponibilité en matière première.

Pour le Ministre Gaston DOSSOUHOUI, de cette ESOP doit sortir le label « OUESSE » en termes de farine de maïs. C’est un sentiment de satisfaction qui a animé le Ministre de l’Agriculture, après la visite des infrastructures de la mini rizerie de Ouèssè. « Ce que j’ai vu ici en terme d’organisation des bénéficiaires et de qualité des infrastructures me réconforte. Ça va apporter une plus-value à la commune », a-t-il dit. La visite de la retenue de Bothi Houégbo en réhabilitation a clôturé l’étape de Ouèssè.

En dehors de la réhabilitation de ladite retenue, sont prévus un aménagement hydro-agricole de 4,02 hectares, la construction d’une mini station solaire, la fourniture d’équipements, la construction de 8 abreuvoirs et un forage pour la fourniture d’eau potable. Selon l’entreprise exécutante, le taux d’exécution des travaux est de 73,75%, et le chantier sera livré le 31 mars 2021. Le Ministre de l’Agriculture se réjouit de ce que la réhabilitation de cette vieille retenue d’eau fait passer sa capacité de 85.000 m3 à 170.000 m3. Emile EKEMON, porte-parole des bénéficiaires que sont les membres de la coopérative GBEDOKPO, a dit leur empressement de commencer par exploiter le site.

Bantè, des producteurs bien contents

A Bantè à Koko, au magasin destiné au warrantage des produits vivriers, la visite a été marquée par des échanges francs entre le Ministre et les bénéficiaires que sont les membres de la Coopérative villageoise des producteurs de riz ANOUDE et AKATAKOU. Pour eux, le magasin leur permet, entre autres, de conserver leurs productions et de l’écouler à de meilleurs prix en période de soudure.

Gaston DOSSOUHOUI leur a prodigué des conseils pour une meilleure gestion de l’infrastructure afin qu’ils en tirent le meilleur profit et pour longtemps. La délégation s’est aussi rendue au bas-fond de Basson, vaste de 108 hectares dont 58 aménagés par le projet. Le site est exploité par la Coopérative AYEDJI qui compte 37 membres dont 10 hommes. En plus de l’aménagement sommaire, la coopérative est également dotée d’un magasin de stockage d’une capacité de 1000 tonnes. Les bénéficiaires reconnaissent que grâce à l’aménagement, le rendement à l’hectare est passé de 1,8 à 4,5 tonnes.

Le Secrétaire communal des riziculteurs de Bantè a témoigné que l’aménagement leur a permis de maximiser leurs productions, ce qui a amélioré leurs conditions de vie. Dernière étape de la tournée à Bantè, la visite à Akpassi de la boutique de vente d’intrants agricoles. C’est un bloc composé d’un magasin et d’une cabine de toilettes. En plus de l’infrastructure, le projet a renforcé les capacités de 24 jeunes dont 13 femmes entrepreneurs agricoles. Ces derniers sont désormais propriétaires de leurs propres exploitations agricoles. Là, le Ministre a insisté sur le respect des normes sanitaires dans le stockage des différents intrants. La délégation a également remis aux OPA de Bantè, leurs attestations d’immatriculations.

Aller au-delà de ce qui est déjà fait

Globalement, le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, est satisfait de ce qu’il a vu sur le terrain. Mais a demandé aux bénéficiaires d’aller au-delà des réalisations faites par le projet. Gaston DOSSOUHOUI a rappelé que les populations des Collines avaient demandé au candidat TALON, de leur donner de l’eau pour leur consommation, celle du bétail et pour la production à plein temps des cultures. Ce qui est en train d’être fait grâce à plusieurs projets dont le PAPVIRE-ABC. Le Ministre, sur tous les sites, a souligné qu’il faut travailler dans la durée et capitaliser les expériences réussies. Il a soufflé que le régime du Président TALON a décidé de faire de l’agriculture, le poumon de l’économie nationale et le prochain défi est d’aller à une agriculture d’envergure.

Pour le Coordonnateur du PAPVIRE-ABC, il était nécessaire que l’autorité aille, elle-même, voir sur le terrain ce qui est fait. Et pour Martin HOUNDONOUGBO, c’est heureux et réconfortant que les bénéficiaires reconnaissent les portées des réalisations faites. Le Coordonnateur reste confiant que tous les travaux d’aménagement seront livrés au 31 mars 2021 afin qu’ils soient exploités par les bénéficiaires à partir de la campagne agricole 2021-2022.

Le budget du projet est de 27,131 millions $US, dont 24 millions $US financé par les ressources du Programme mondial pour l’Agriculture et la Sécurité alimentaire (GAFSP–Global Agriculture and Food Security Programme), sous la supervision de la Banque Africaine de Développement (BAD).

Partagez cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.