Mise aux normes des plantations de mangues : Gaston Cossi DOSSOUHOUI réalise un vœu cher au Président Patrice TALON

Le Bénin figure parmi les pays africains les mieux lotis en matière de production de mangues. Mais cette production aujourd'hui est une richesse économique mal exploitée, d'où la nécessité pour le gouvernement de redynamiser le secteur.

Comptes rendus

Le ministre Gaston Cossi DOSSOUHOUI a présidé la cérémonie de remise officielle de plants de manguiers greffés à 24 producteurs, le jeudi 8 août 2019 à Klouekanmey dans le département du Couffo. Un événement inédit dans le monde agricole béninois et dont l’instigateur n’est personne d’autre que le Chef de l’Etat, Patrice TALON.

«Dans le Programme d’Actions du Gouvernement, il a été clairement affiché l’ambition de faire du secteur agricole, un secteur d’investissement massif pour une agriculture de grande envergure», a rappelé le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, à l’occasion de la cérémonie de remise de plants de manguiers greffés aux bénéficiaires.

En effet, ce sont 8800 plans importés du Mali qui serviront à la reproductivité et la plantation de 4000 hectares au moins d'ici à 2020 à l'échelle du pays. "Dans la volonté du gouvernement de diversifier les filières à l'exportation, mon département ministériel démarre ce jour 8 août 2019, la promotion de la filière mangue par un appui aux exploitants avec la mise en place des plants de variété Kent pour la plantation en culture pure de 40 hectares à raison de deux hectares par producteur bénéficiaire. Il s'agit d'une action pilote mais qui servira de noyau pour la reproductivité et la plantation de 4000 hectares au moins d'ici 2021 à l'échelle du pays...", a précisé le ministre.

Pour Gaston Cossi DOSSOUHOUI, l’engouement qu’a suscité l’évènement auprès des acteurs agricoles est le signe évident de leur adhésion à l’aspiration profonde du gouvernement de Son Excellence Monsieur Patrice TALON d’œuvrer pour la transformation socio-économique du monde agricole et rural dans notre pays. «Notre conviction est qu’une bonne exploitation des potentialités agricoles locales permet de générer durablement de la nourriture, des revenus et des emplois», a ajouté le ministre. Le Préfet du département du Couffo, Christophe  MEGBEDJI, le maire de la commune de Klouékanmè, Gabriel H. TOGBEVI, dans leur allocution respective, ont tous salué les réformes qui conduisent aujourd’hui le Bénin vers une puissance agricole.

«Nous tenons à remercier très sincèrement son Excellence, le Président Patrice TALON pour avoir initié les réformes dans le secteur de l’agriculture en créant des pôles de développement agricole afin que les potentialités de chaque région puissent se développer», a martelé Basile DEGNISSODE, porte-parole des bénéficiaires. Il faut noter que la Direction de la production végétale du MAEP a accompagné le processus à toutes les étapes notamment, le choix des sites d'acquisition des plants greffés à Sikasso au Mali, l'emballage des plants pour garantir leur intégrité  à la destination et la certification phytosanitaire des plants garantissant la protection du territoire et la santé des plants.

Le ministre a annoncé que par la suite, des actions de facilitation à l’implantation d’unités performantes de transformation par les privés afin que les productions de mangues à venir profitent à la fois à l’exportation qu’à la consommation locale.

Il faut souligner que l'organisation de cette activité importante de l'ATDA, Pôle 5 a été menée de main de maître par la Directrice Générale Gwladys TOSSOU et toutes ses équipes, depuis l'acquisition des plants jusqu'à la remise aux bénéficiaires. Monsieur Benoît CHILHOU, le producteur dont le site a servi aux premières plantations, a salué le rôle important que joue l'ATDA à leur côté par l'intermédiaire de la cellule communale.

Partager cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.