Projet de construction de la cité administrative d'Ahossougbéta : Échanges entre la commission d'expropriation du site et les populations affectées

La construction de la cité administrative va permettre à notre pays de disposer des infrastructures adéquates où sont concentrés des cabinets ministériels et autres, et de mettre fin au système de squat de résidences privées.

Comptes rendus

À la tête d'une délégation composée du maire de la commune d'Abomey-Calavi Géorges BADA, du Président de la commission d'expropriation et d'indemnisation des sites PAG Monsieur Jules Victorien KOUGBLÉNOU, du Directeur de l'habitat et de la construction Victor ANANOUH …etc, le Préfet de l'Atlantique Jean-Claude CODJIA était au contact des populations d'Ahossougbéta le vendredi 12 juillet 2019 dans l'enceinte de l'arrondissement de Togba. Ce déplacement a pour but de tenir avec les populations affectées, une séance de travail sur instruction du Président de la République, Monsieur Patrice TALON afin de les informer sur le niveau d'avancement des travaux dans le cadre de la construction de la cité administrative d'Ahossougbéta dans la commune Abomey-Calavi.

Pour rappel, le gouvernement a inscrit dans son programme d'actions, la construction des cités ministérielle et administrative à Cotonou et à Abomey-Calavi regroupant les cabinets des ministres et les directions. À cet effet, il est prévu dans Abomey-Calavi sur un site de 40 hectares une cité administrative qui sera composée de 16 bâtiments administratifs de types R+3, assortis de parking, d'un centre médical, d'équipements modernes de communication avec des bus de transport du personnel appelé à y travailler.

La délégation était donc venue pour écouter les populations, répondre à leurs préoccupations et les informer sur le niveau d'avancement des travaux. Le Directeur Général de l'ANDF (Agence nationale des domaines et du foncier) Victorien KOUGBLÉNOU prenant la parole a rassuré les populations de ce que le Chef de l'État a donné des instructions fermes pour que tout se passe de commun accord avec elles. Ainsi donc, à compter du lundi 15 juillet et ce pour un mois, les populations d'Ahossougbéta qui se trouve dans l'emprise du domaine devant abriter ledit projet peuvent se rendre dans les locaux de l'arrondissement de Togba pour vérifier si le recensement a été bien fait, afin de procéder à d'éventuelles corrections. Toutes leurs doléances seront consignées dans un cahier déposé au niveau de l'arrondissement et seront par la suite étudiées avec minutie.

Avant de procéder au lancement de l'opération d'enquête commodo et incommodo desdits sites, le Préfet de l'Atlantique Jean-Claude CODJIA a remercié les populations pour le sérieux et surtout pour avoir fait preuve de grande courtoisie pendant la séance de travail. Dans ses déclarations, il estime que la commune d'Abomey-Calavi est la commune la plus gâtée parce que bénéficiant de plusieurs projets contenus dans le Programme d'Actions du Gouvernement (PAG).

Une visite du site devant abriter la cité administrative a été effectuée à la fin de cette séance d'échanges.

Partager cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.